Accueil

Marsch fürs Läbe 2017: Gebet auf den Bergen und in den Tälern. Was in der Schweiz am 17.09.2017 los war...

...in Bregenz, mit 250 Teilnehmenden
... auf dem Schauenberg, bei Wind und Wetter mit Regenbogen


Trotz Verbot - hunderte haben am Bettag "fürs Läbe" gebetet!

Das Datum des 8. Marsch fürs Läbe ist vorüber. Der Gebetsmarsch 'Bäte fürs Läbe' konnte am 17. September nicht wie vorgesehen im Flüeli/Ranft OW stattfinden. Doch haben sich einige Christinnen und Christen gefunden, die in kurzer Zeit dezentrale Gebetsveranstaltungen organisierten. Auch haben Organisatoren von Höhengebeten nach Vermittlung durch 'Gebet für die Schweiz' dazu eingeladen, an bereits organisierten Gebetstreffen teilzunehmen. Der Mobilisierungsgrad für Gebet war eindeutig höher als in den vergangenen Jahren. So hatten verhinderte Teilnehmende des Gebetsmarschs die Möglichkeit, im Rahmen von Höhengebeten, Gebetstreffen in Rathäusern, Gebetsspaziergängen ja sogar an einer Gebetsversammlung an einem geheimen Ort teilzunehmen. Der grösste Anlass mit 250 Personen war ein "Schweigemarsch fürs Läbe", der von katholischen Geschwistern in Bregenz durchgeführt wurde. Die Berichte der Organisatoren sind sehr ermutigend. Hier geht’s zur Bildergalerie und den Berichten der lokalen Gebetsveranstaltungen...

Der Schweizer Marsch fürs Läbe erhält beim Berliner Marsch für das Leben (16.09.2017) «Asyl».

Die Mediensprecherin des Marsch fürs Läbe, Beatrice Gall, richtet im obigen Video ein Grusswort an die Teilnehmenden des Berliner Marsches.

«Prier pour la vie» au Jeûne fédéral et en printemps 2018!

La marche de prière qui était planifiée pour le jour du Jeûne fédéral et interdite par les autorités communales de Sachseln et de Kerns (OW), devrait être rattrapée en 2018. L’association «Marsche fürs Läbe» (Marche pour la vie) a décidé ainsi lors de sa réunion extraordinaire du 14 septembre. En ce qui concerne la réponse défavorable du gouvernement d’Obwald au recours contre l’interdiction mentionnée, l’association ne recourira pas au tribunal administratif.  Mais... lire le communiqué entier...







Recours rejetté: marche de prière interdite au Jeûne fédéral!

Communniqué de presse,
1er septembre 2017

Le déroulement du rassemblement „Bäte fürs Läbe“ – „Prier pour la vie“ au Jeûne fédéral ne serait pas en accord avec la loi cantonale sur les jours du repos – à cause des contre-manifestations attendues. Le gouvernement d’Obwald explique ainsi sa décision contre le recours de l’association „Marsche fürs Läbe“ (Marche pour la vie) qu’il a publiée le 31 août 2017. Il est donc clair: la marche de prière à St. Niklausen et Flüeli/Ranft est effectivement interdite. Les organisateurs sont déçus face à cette decision.

Les communes de Kerns et de Sachseln avaient refusé les permissions nécessaires pour le rassemblement „Marche pour la Vie 2017“. Les organisateurs avait prévu un moment de prière dans la chapelle Bethanien, une marche prière de St. Niklausen au Flüeli/Ranft et un culte interconfessionnel sur la place de celebration à Flüeli, entre autres avec la participation de Mgr Jean-Claude Périsset, délégué de la Conférence des Evêques Suisses. Le comité a ensuite fait appel contre cette decision des communes. Le gouvernement d’Obwald a maintenant rejetté le recours en mentionnant le grand nombre de pèlerins attendus dans cette année „600 ans Niklaus von Flüe“ au Flüeli-Ranft au Jeûne fédéral. Il a donc confirmé le refus édicté par les communes de Kerns et de Sachseln.

Le gouvernement mentionne dans sa decision en faveur d’une interdiction explicitement que les conseils communaux ne pensent pas que le rassemblement prévu „Bäte fürs Läbe“ – „Prier pour la vie“ dérangerait l’ordre public et le calme digne du Jeûne fédéral, mais que le potential de perturbations vient de la contre-manifestation attendue par des groupes d’autonomistes de gauche. Le gouvernement d’Obwald ne se voit pas en mesure d’édicter une interdiction de cette contre-manifestation. Il considère que selon le principe du perturbateur, il faudrait en effet édicter une telle interdiction de la contre-manifestation. Mais puisqu’il s’agit d’un rassemblement spontané, il serait impossible d’édicter une telle interdiction.

„La decision nous déçoit profondément.“ Tel est le commentaire de Beatrice Gall, responsible des contacts medias de la Marche pour la Vie. „Qu’un rassemblement de prière ne peut pas avoir lieu au jour du Jeûne fédéral à cause de potentielles perturbations d’une minorité radicale de gauche, est un signe triste. Cette journée devrait pourtant particulièrement favoriser la prière.“

Quelle importance attribuer aux appels à la violence et aux perturbations dans un État de droit?
Le gouvernement d’Obwald remarque dans son explication qu’il ne faudrait pas penser que le gouvernement se serait agenouillé devant les contre-manifestants. Il met en avant l’intérêt des pèlerins qui cherchent le recueillement dans ce lieu. Pourtant, il faut poser la question quelle importance qu’on doit attribuer aux appels à la violence et aux perturbations dans un État de droit. À quoi faut-il s’attendre pour l’avenir? „Des cultes publics seront-ils encore possibles? Des droits élémentaux comme la liberté de rassemblement et d’exprimer son opinion auront-ils encore une quelconque valeur? L’État est-il prêt à defendre ces droits?“, réfléchit Beatrice Gall.

Le comité organisateur examine actuellement un recours au tribunal administrative d’Obwald. Il a en plus décidé, hier lors de sa reunion extraordinaire, de lancer un appel à prier partout en Suisse le jour du Jêune fédéral. Des possibilités seront publiées sur le site de la Marche pour la Vie. Chacun devrait prier, partout, soit dans la nature, en famille, en communauté ou dans l’Église. Pour le droit à la vie – et pour notre liberté.

Contact médias français: David Gysel contact-medias@marchepourlavie.ch

News

16.09.2017

Nous connaissons tous, consciemment ou non, des personnes qui ont failli ne pas naître et qui sont...

15.09.2017

Communiqué du 15 septembre 2017. La marche de prière qui était planifiée pour le jour du Jeûne...

01.09.2017

Communniqué de presse, 1er septembre 2017. Le déroulement du rassemblement „Bäte fürs Läbe“ –...