Arrêtez l'avortement!

Défendons la Vie dans les rues!

En réalité, une grande majorité d’hommes, de femmes et d’enfants ne sont pas pour l’avortement dans tous les cas. Les amis de la Vie ne pourront jamais accepter qu’on tue des enfants dans le sein de leur mère pour un oui ou pour un non. Combien même des plébiscites et des tribunaux l’autorisent … l’avortement représente dans la quasi totalité des cas une injustice flagrante.

Nous Suisses avons encore le droit de libre expression et de le manifester. Et personne ne peut nous empêcher revendiquer un cadre strict face à la banalisation de l’avortement. Un peuple qui ne défend pas ses membres les plus faibles est un peuple sans avenir.

Ceux et celles qui veulent se faire une meilleure idée de ces tristes réalités, peuvent consulter les sites suivants (attention aux personnes sensibles à qui nous déconseillons de visualiser ces liens contiennant des images montrant la terrible réalité): www.abortionno.org, www.abortiontruth.com et www.justthefacts.org (ce site montre à l’opposé des images splendides du développement de l’être humain). Vous trouverez un témoignage poignant d’une femme qui a survécu son propre avortement, rapportant l’intervention merveilleuse de Dieu sur http://choisirlavie.ch/original/index.php/avortement-pour-ou-contre/110-gianna-jessen-rescapee-de-lavortement-je-suis-nee-vivante  

"L’avortement est le plus grand destructeur de la paix“, s’exclama mère Teresa de Calcutta. Des dizaines de milliers de mères, pères, de travailleurs sociaux et de médecins se sont rendus complices, bon gré ou malgré, de la banalisation de l’avortement. Ces personnes se sont souvent blessées elles-mêmes et ont besoin d’être pardonnées et guéries dans leurs âmes.

Nous prions les défenseurs de la Vie de prendre clairement position.  Nous les invitions à la Marche pour la Vie à nos côtés jusqu’à ce que la pratique de l’avortement change en Suisse.

L’inventeur et le créateur de notre vie humaine, le Dieu vivant incarné et révélé par Jésus-Christ, nous appelle à reconnaître les lois vitales et à les mettre en pratique fidèlement. Notre vie ne réussira pas et notre amour ne s’épanouira pas tant que nous n’aurons pas appris à accueillir la vie sans conditions. Qui se fiera aux belles promesses de notre société individualiste, risque l’aliénation, l’isolement et des disputes de mots sans fins. Et ceux et celles qui tenteront de masquer leur mal-être par la consommation, risquent les dépendances et des troubles de toutes sortes. Certains envisagerons le suicide assisté comme ultime liberté à l’encontre du créateur et ses lois qui magnifient la vie.

Heureusement qu’il existe une alternative pour de sortir de ces impasses désespérées. L’Eglise chrétienne porte ce message d’espérance pour tout homme et toute femme : Le Dieu vivant offre le pardon et  une une vie renouvelée.

C’est dans cet esprit que la Marche pour la Vie prend l’initiative de manifester pour protection illimitée et le soutien de toute vie depuis le sein maternel jusqu’au lit de mort. Depuis son lancement, le18 septembre 2010 sous l’égide de neuf organisations du monde catholique et évangélique (voir autorités responsables) nous avons poursuivit ce combat contre la solution des délais, légalisant depuis 2002 l’élimination des enfants dans le seins maternel jusqu’à la 12e semaine de grossesse. Dans les mois et les années à venir, nous risquons de subir des mesures toujours plus fortes, menaçant la vie humaine (le diagnostic prénatal, l’aide au suicide passive et active). Convaincus de dire tout haut ce que beaucoup de  Suisses pensent tout bas et qui ressentent les choses comme nous, nous nous mettons en marche pour défendre le droit fondamental et inconditionnel à la vie.

 

News

16.09.2017

Nous connaissons tous, consciemment ou non, des personnes qui ont failli ne pas naître et qui sont...

15.09.2017

Communiqué du 15 septembre 2017. La marche de prière qui était planifiée pour le jour du Jeûne...

01.09.2017

Communniqué de presse, 1er septembre 2017. Le déroulement du rassemblement „Bäte fürs Läbe“ –...