19.03.2018

L’avortement n’est pas un moyen pour le planning familial!

Le département de la santé du gouvernement des Etats-Unis a annoncé fin février 2018 qu’il rendrait 260 millions de dollars disponibles pour soutenir des organisations qui offrent des services pour le planning familial. Mais seul des organisations qui excluent l’avortement comme moyen du planning familial pourront en profiter. La „Planned Parenthood Federation of America“, la plus grande organisation des Etats-Unis pour l’avortement et organisation soeur de „Santé Sexuelle Suisse“ (les deux sont membres de IPPF), est donc exclue des subventions prévues. La mesure devrait être mise en application en mai 2018. Le gouvernement de Donald Trump émet, par cette annonce, un signal fort pour le droit à la vie des enfants non encore nés, et il rejette une fois de plus le financement d’avortements par des fonds publics.

En Suisse, on ne trouve pas de tels signaux phares pour le droit à la vie, de la part de l’Etat. Une initiative populaire a échoué en 2014. Elle avait pour but d’exclure le financement de l’avortement de l’assurance maladie obligatoire. Et dans le domaine des conseils pour des femmes enceintes, tous les cantons collaborent depuis des années avec des organisations qui considèrent que tuer un enfant non encore né serait une „solution“ acceptable d’un conflit de grossesse.