29.01.2018

«Une expérience incroyable!»: des marches pour la vie à Washington et à Paris

Deux grandes marches pour la vie ont eu lieu il y a quelques jours: 500'000 personnes ont manifesté à Washington le vendredi 19 janvier 2018 lors de la 45e «Marche pour la Vie» pour le droit à la vie des enfants non encore nés. 40'000 personnes ont suivi cet exemple le dimanche 21 janvier à Paris lors de la 13e Marche pour la Vie sous la pluie.

«C’était une expérience incroyable de voir combien de personnes aux Etats-Unis sont prêtes à manifester dans les rues pour les enfants non encore nés». Ce sont les mots de Manuela Steiner de «Jeunesse pour la vie»-Autriche par lesquelles elle a décrit ses impressions personnelles au portail d’information kath.net. Steiner était aussi surprise que seul un petit groupe avait manifesté contre la marche. Et son collègue Thomas Brüderl – aussi participant de la marche – a ajouté: «On voit combien la transformation de la culture est bien avancée aux Etats-Unis et comment le groupes Pro-Life travaillent à fond et avec entière professionnalité et font un travail de persuasion. Nous avons besoin de la même chose en Autriche et en Europe.»

Pour la première fois dans l’histoire de la Marche pour la Vie américaine, un président américain s’est adressé directement aux participants de la marche. Le même jour encore, le président a déclaré le 22 janvier 2018 comme «La journée nationale du caractère de la vie humaine». Il a confirmé dans sa déclaration que «toute vie est sacrée et que dignité et valeur appartient à chaque personne». Trump a exprimé sa reconnaissance pour la diminution constante du nombre des avortements depuis 1980 et que ce nombre a atteint un niveau bas historique. Mais il a souligné: «La lutte pour la défense de la vie n’est pas encore terminée. Nous nous engageons à défendre tous les jours tous ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes.» Le 22 janvier 1973, la Cour Suprême des Etats-Unis avait pris une décision de principe en faveur de la légalisation de la mise-à-mort d’enfants non encore nés.

Jeunes français militants

Deux jours après l’événement gigantesque à Washington, 40'000 Personnes ont manifesté à Paris dans les rues pour la vie non encore née. Le nombre de participants élevé est d’autant plus considérable que le temps à Paris n’était pas très agréable. Cécile Edel, présidente de «Choisir la Vie» et vice-présidente de la marche, a tiré un bilan positif sur «L’homme nouveau». Seul ombre au tableau: On n’avait pas réussi à gagner des politiciens comme orateurs comme cela a été le cas aux Etats-Unis. Edel constate sobrement: «Il y a un manque de députés qui respectent la vie, c’est très clair, surtout depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Nous avons face à nous plutôt des députés hostiles, voire très hostiles.»

Selon Edel, les signes qui donnent de l’espoir ne manquent pourtant pas: «Il y avait cette année presque 80% de jeunes de moins de 30 ans voire moins de 25. C’est extrêmement encourageant pour l’avenir. Ces jeunes sont très motivés, très déterminés et n’acceptent aucun compromis sur le respect de la vie.»